Apple rachète PullString, une start up d’assistance vocale

Dans le cadre du développement de la technologie de reconnaissance vocale et d'intelligence artificielle, Apple a racheté PullString pour moins de 100 millions de dollars.

PullString

Une startup de San Francisco spécialisée dans le développement et la création d'applications vocales pour Alexa, Google Assistant et le matériel "Internet of Things" d'Amazon.

PullString, les spécialistes de la reconnaissance vocale :

Anciennement connue sous le nom de ToyTalk, PullString a été fondée par d'anciens dirigeants de Pixar en 2011, à une époque où les applications à commande vocale constituaient encore une nouveauté. Converse, le produit principal de la société, est un outil de conception vocale et d'intelligence artificielle qui permet aux clients de créer des "applications expressives" avec des voix personnalisées et une conception sonore avancée. Converse fut initialement intégré dans les conceptions de jouets Mattel, notamment les produits interactifs Hello Barbie et le train Thomas et ses amis.

Plus récemment, PullString est passé aux appareils IoT en mettant l’accent sur les assistants virtuels tels que Alexa et Google Assistant. La génération actuelle de PullString Converse permet aux utilisateurs de créer des interactions personnalisables et conversationnelles avec les utilisateurs, une fonctionnalité qui manque au produit Siri d’Apple.

apple rachète PullString

L’objectif premier de cette acquisition, améliorer SIRI :

Ce que Apple a prévu pour PullString est inconnu, la technologie Converse sera appliquée pour renforcer l'ensemble des fonctionnalités de Siri. On ne sait pas si cette stratégie implique un Siri plus accessible aux développeurs, mais la technologie à la base de Converse impliquerait le soutien d’opérateurs humains. Bien qu’elle soit la première à proposer un assistant vocal, la solution Siri d’Apple a été dépassée à bien des égards par des plates-formes ouvertes telles que Alexa et Google Assistant.

Une multitude d'applications vocales, appelées Alexa Skills par Amazon et Google Actions par Google, et alimentées par des systèmes d'intelligence artificielle présentent aux utilisateurs de plates-formes concurrentes l'accès à une vaste gamme de fonctions et de services.

Siri, au contraire, est perçu par beaucoup comme moins avancé. Si l'acquisition de PullString par Apple pourrait être utile pour Siri , il convient de noter que la firme californienne rachète en permanence des entreprises, souvent de petite taille, et les utilise de différentes manières. Cependant, avec l’introduction de John Giannandrea à la tête de la division intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique d’Apple, et maintenant l’acquisition de PullString, Siri va indéniablement bientôt bénéficier d’une mise à niveau notable.

John Giannandrea

 


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés